Gironde : il a bravé l'orage pour secourir sa voisine

Aller en bas

Gironde : il a bravé l'orage pour secourir sa voisine Empty Gironde : il a bravé l'orage pour secourir sa voisine

Message  Admin le Dim 28 Juil 2013 - 17:15

Gironde : il a bravé l'orage pour secourir sa voisine

Les rues jonchées de troncs d’arbres, les arrêts de bus démontés, des cheminées effondrées. Dans le Médoc, la ville de Pauillac s’est réveillée samedi matin dans un décor apocalyptique. Dans la nuit, la tempête a emporté les toits du marché couvert et de la Maison des solidarités.

Mais, samedi matin, c’est vers l’église que tous les regards se tournaient. Le clocher s’est littéralement envolé, pour atterrir 50 mètres plus loin, sur le toit de la maison de Catherine Champion-Le Guen, 71 ans, ancienne directrice de l’école de Pauillac. La septuagénaire a été grièvement blessée. Mais elle ne serait peut-être plus en vie sans le secours de son voisin, Patrick Daubrès. Le propriétaire de la quincaillerie de la rue Franklin a été le héros d’un soir.

Il est minuit passé quand le commerçant entend l’orage s’abattre sur Pauillac. « Je me suis précipité pour fermer les fenêtres. C’est alors que, en attrapant les volets, j’ai vu une tornade arriver », raconte le quincaillier. Soudain, un vacarme résonne dans la maison. « Comme si une voiture s’était fracassée contre un mur. »

Il entend une voix

Le Pauillacais croit d’abord que son toit s’est effondré. « J’ai grimpé à l’étage pour voir ce qu’il s’était passé. » Mais tout est en ordre. En redescendant, il entend une voix qui vient de dehors. Il regarde par la fenêtre du deuxième étage. Des tuiles sont éparpillées par terre. Patrick Daubrès lève alors les yeux, et il constate que le toit de la maison voisine s’est affaissé. Ni une ni deux, il sort en pleine tempête. « J’ai attrapé une échelle, et j’ai appelé un jeune qui était dehors lui aussi. On est montés tous les deux dans la maison, en passant par la fenêtre. C’est là que j’ai vu le dôme du clocher. Derrière les décombres, j’ai entendu une femme qui criait au secours. Il était impossible, à nous deux, de la dégager. J’ai appelé les pompiers, et puis on a attendu qu’ils arrivent, près de 45 minutes. Pendant ce temps-là, nous avons discuté avec elle pour qu’elle ne perde pas conscience », se souvient Patrick Daubrès.

Après leur arrivée, les secours mettront plusieurs heures à sortir Catherine Champion-Le Guen de sa maison. La septuagénaire a été transférée au CHU de Bordeaux, dans un état sérieux. Patrick Daubrès espère revoir très vite sa voisine.

Article Sud Ouest du 28/07/2013

_________________
https://forumdumedoc.lebonforum.com/
Page facebook:Forum du Médoc
Groupe facebook:Macau et ses voisins
Page facebook: Macau et ses voisins
Admin
Admin
Admin

Messages : 3270
Réputation : 27
Date d'inscription : 31/08/2012
Localisation : Macau

http://www.leforumdumedoc.com

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum