Projet de complexe de vacances a l ancien CFM Contaut a Hourtin

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Projet de complexe de vacances a l ancien CFM Contaut a Hourtin

Message  sisi418 le Ven 18 Sep 2015 - 10:06

Merci beaucoup pour les infos.. etui sony xperia z5 coque sony xperia z5

sisi418

Messages : 3
Réputation : 6
Date d'inscription : 18/09/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Projet de complexe de vacances a l ancien CFM Contaut a Hourtin

Message  Admin le Ven 24 Juil 2015 - 20:21

Cap Hourtin, le projet d’aménagement de l’ancien centre de formation de la marine d’Hourtin a débuté. Des appartements et une halte nautique sont prévus



Il avait fermé ses grilles en juin 2000. L'ex-Centre de formation de la marine (CFM) d'Hourtin, cette immense base militaire posée au bord du lac, était tombé dans une profonde léthargie. Aujourd'hui, le projet de reconversion du promoteur hollandais Jan Lisman, qui avait racheté la base pour un peu plus de 4 millions d'euros, vient de franchir un pas important et même symbolique.

La commercialisation de l'ancien carré des officiers, qui sera rénové et reconverti en studios et appartements T3, a débuté il y a maintenant dix jours. Les cinquante logements annoncés pourraient être livrés dès juin 2017. Dans le préfabriqué installé à l'entrée de l'ex-CFM, Stéphane Samouillan, commercial de Cap Hourtin, le nouveau nom donné à l'ancienne base de la marine, reçoit ses premiers clients et enchaîne les visites.

Vive la forêt déboutée
En 2014, le tribunal administratif de Bordeaux avait rejeté, en appel, la requête déposée par l'association Vive la forêt (VLF), qui demandait l'annulation de l'arrêté du maire accordant à la société Hourtin promotion international (HPI) un permis d'aménager une halte nautique à l'endroit de l'ancien Centre de formation de la marine d'Hourtin.

La halte nautique était la pierre angulaire du projet de reconversion de l'ex-CFM. Au lendemain de cette décision, HPI, filiale de Royal Properties, un groupe de promotion immobilière appartenant à Jan Lisman, pouvait alors envisager l'avenir de son projet avec un peu plus de sérénité. D'ailleurs, l'homme d'affaires, pour éviter de voir la validité de son permis d'aménager expirer, n'avait pas tardé à entreprendre des travaux de démolition sur le site. Le chantier n'avait pas échappé aux locaux.

Un projet par tranche
Dans un premier temps, HPI a donc décidé de se consacrer à l'aménagement terrestre de l'ex-CFM, un permis d'aménager qui n'avait pas été contesté par VLF. « Sur la vingtaine d'hectares du site, nous avons la possibilité d'exploiter 60 000 m2 de surface habitable. C'est beaucoup. Nous ferons certainement un peu plus de la moitié, mais pas la totalité », livre Stéphane Samouillan.

Toujours selon le commercial, l'aménagement du site se fera par tranche. En fonction du succès du programme de commercialisation des appartements et des maisons, HPI espère avancer à un rythme soutenu.

Toutefois, au regard de l'immense chantier qui se dévoile, une période de dix ans pourrait être nécessaire pour permettre à l'ex-CFM de présenter son nouveau visage. En ce qui concerne l'aménagement de la halte nautique, HPI précise être en discussion avec la mairie « pour un projet concerté ». De 300 anneaux annoncés, la halte passerait à 200 anneaux.

article Sud Ouest du 24/07/2015 Julien Lestage

www.sudouest.fr

_________________
http://forumdumedoc.lebonforum.com/
Page facebook:Forum du Médoc
Groupe facebook:Macau et ses voisins
Page facebook: Macau et ses voisins
avatar
Admin
Admin

Messages : 3270
Réputation : 27
Date d'inscription : 31/08/2012
Localisation : Macau

http://www.leforumdumedoc.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Projet de complexe de vacances a l ancien CFM Contaut a Hourtin

Message  Admin le Sam 11 Jan 2014 - 21:07

Le projet de l’ex-CFM rebondit sur le lac

La requête déposée par Vive la forêt contre le projet d’un port sur le site de l’ancien Centre de formation de la marine a été rejetée. La décision relance l’avenir du site.


Le projet de reconversion concerne un site de 27 hectares, avec 70 000 m2 de bâti.

Christophe Birot, le premier magistrat d'Hourtin, ne cache pas sa satisfaction. Le tribunal administratif de Bordeaux vient de rejeter, en appel, la requête déposée par l'association Vive la forêt (VLF), qui demandait l'annulation de l'arrêté du maire accordant à la société Hourtin promotion international (HPI) un permis d'aménager une halte nautique à l'endroit de l'ancien Centre de formation de la marine d'Hourtin (CFM).

Une « claque » juridique
À trois reprises, si l'on tient compte du rejet, en mars 2010, d'un recours gracieux déposé par l'association contre ce même permis d'aménager, VLF vient donc d'essuyer un revers important devant le code de la justice administrative. Outre cette « claque » juridique, la portée de ce jugement n'est évidemment pas neutre sur le plan local.

Elle permet aujourd'hui à la société HPI, qui reste entre les mains de l'homme d'affaires Hollandais Johannes Lisman, d'envisager l'avenir de son projet sur le site de l'ex-CFM avec un peu plus de sérénité.

« On a perdu 5 ans ! »
« La halte nautique était la pierre angulaire du projet du promoteur. Ce recours nous a fait perdre cinq ans ! Il a planté la commune d'Hourtin et le dossier de la reconversion de l'ex-CFM » réagit Christophe Birot. L'élu de brocarder : « Les compétences des responsables de VLF seraient bien plus utiles dans nos mairies. Je les incite à intégrer les listes des candidats aux municipales ».

En ce qui concerne l'avenir du projet, l'élu d'indiquer que les travaux de démolition de la partie terrestre du CFM sont en cours.

Rappelons que ce permis d'aménager, distinct de celui de la halte nautique, n'avait pas été attaqué devant le tribunal administratif. Toujours selon Christophe Birot, le projet de reconversion du site devrait maintenant être réalisé par tranche. Depuis l'entrée principale du CFM, il est possible de voir les engins de chantier en mouvement. Selon nos informations, HPI projette de faire, sur le court terme, une résidence de tourisme dans le bâtiment du carré des officiers, puis un lot de maisons individuelles et quelques commerces autour.

Avant que les constructions commencent et que les permis soient déposés, la municipalité d'Hourtin est aujourd'hui en réflexion sur la question des réseaux. Le maire de résumer la situation : « Qui paie quoi ? ». Enfin, à plus long terme, Christophe Birot voit se dessiner « un Maubuisson bis à l'endroit du CFM ». La partie initiale du projet, qui prévoyait des équipements de grand standing, aurait été abandonnée.

Contacté par « Sud Ouest », Patrick Point, le président de VLF, précise qu'il devrait réunir son conseil d'administration dans les prochains jours. Le président se dit « surpris de la décision de la Cour administrative d'appel de Bordeaux ». Et il devrait décider si VLF décide ou pas de se tourner vers le Conseil d'État. Ce qui provoquerait un nouvel « épisode » juridique.( article Sud Ouest du 11/01/2014 )

_________________
http://forumdumedoc.lebonforum.com/
Page facebook:Forum du Médoc
Groupe facebook:Macau et ses voisins
Page facebook: Macau et ses voisins
avatar
Admin
Admin

Messages : 3270
Réputation : 27
Date d'inscription : 31/08/2012
Localisation : Macau

http://www.leforumdumedoc.com

Revenir en haut Aller en bas

On en est toujours au même point malheureusement !!!

Message  Admin le Ven 20 Sep 2013 - 17:30

On en est toujours au même point malheureusement !!!

Hourtin : l’ancien CFM en cours de démolition

L'avenir de l'ancien centre de formation de la marine d'Hourtin reste incertain malgré le chantier en cours


La population habituée à passer devant le site s’interroge face au chantier de démolition (photo Julien Lestage )

Il suffit de passer devant pour le constater. Des travaux sont en cours sur le site de l’ancien Centre de formation de la marine d’Hourtin (CFM). Selon Christophe Birot, le maire, il s’agit « d’un chantier de démolition ». Et pour l’édile, « on est plutôt dans des gesticulations ».

En clair, le coup de pioche qui donnerait le feu vert au lancement du projet initial ne serait pas pour demain. Rappelons que le programme de réhabilitation de l’ex-CFM avait été « validé » par un comité de pilotage. Le groupe de travail était supervisé par la préfecture. C’était en 2004.

Cette ancienne base de la marine, rachetée pour 4 millions d’euros par le promoteur belge Robelco, devait devenir un vaste espace résidentiel avec son port de plaisance au bord du lac.

Un projet de port sur lequel bien des pressions ont été exercées. Il fera d’ailleurs l’objet d’un recours déposé par deux associations de défense de l’environnement (VLF et l’AEDCM).

Au final, une décennie s’est écoulée et toujours aucune vie sur ce site de 27 hectares disposant de 70 000 mètres carrés de bâti. Une situation qui désole, Christophe Birot.

Malgré un certain scepticisme, le maire explique que Robelco pourrait bien tenter de réaliser son projet par tranche. Il débuterait par le réaménagement du carré des officiers. Le bâtiment, qui est situé à l’entrée de la base, serait transformé en une résidence de tourisme. Quelques commerces seraient aussi créés autour.

Mais pour le moment, ce qui laisse Christophe Birot dubitatif, « c’est qu’aucun permis de construire n’a été déposé ». Et l’élu de commenter : « Le permis d’aménager de l’ex-CFM expire le 5 décembre 2013. Si rien n’est entrepris avant cette date, il faudra tout recommencer à zéro. Il ne leur reste pas beaucoup de temps. »

Dans ce dossier complexe, une réunion annoncée à court terme pourrait permettre d’en savoir plus sur les intentions du promoteur. Contactée par « Sud Ouest », Maryline Gardner, la sous-préfète, a confirmé qu’elle devait recevoir des représentants de Robelco. Pour le moment, la représentante de l’État assure « qu’elle ne sait rien » sur les motivations de ses interlocuteurs.

(1) Malgré nos sollicitations et une demande d’interview transmise à Robelco, nous n’avons pas obtenu de réponse.

Article Sud Ouest du 20/09/2013

_________________
http://forumdumedoc.lebonforum.com/
Page facebook:Forum du Médoc
Groupe facebook:Macau et ses voisins
Page facebook: Macau et ses voisins
avatar
Admin
Admin

Messages : 3270
Réputation : 27
Date d'inscription : 31/08/2012
Localisation : Macau

http://www.leforumdumedoc.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Projet de complexe de vacances a l ancien CFM Contaut a Hourtin

Message  Admin le Mer 20 Mar 2013 - 19:10

Hourtin : l'ancien Centre de formation de la marine à l'abandon

Depuis juin 2000, l’ancien Centre de formation de la marine est à l’abandon. Malgré le rachat du site par un promoteur, le projet de reconversion n’a pu aboutir.



En 1998, l’annonce avait fait l’effet d’une petite bombe dans le Médoc. Dans le cadre de la deuxième phase de restructuration des armées, l’État faisait part de sa décision de fermer le Centre de formation de la marine d’Hourtin (CFM), une immense base militaire située au pied du lac. Cette ex-base d’hydravions avait été construite entre 1925 et 1939 et conservée après-guerre. Le site, qui voyait ensuite défiler les contingents d’appelés, pouvait accueillir 1 800 marins apprentis par mois et recensait environ 600 cadres permanents.

Une fois cette mise en sommeil décidée, la première préoccupation de l’État et des collectivités a bien été de lui trouver un projet de reconversion. Sur environ 27 hectares et avec 70 000 mètres carrés de bâti, il s’agissait de ne surtout pas laisser mourir l’endroit, dont la fin était programmée pour juin 2000.

Depuis, malgré toutes les bonnes volontés, mais aussi des « embûches » et un long parcours administratif, la base reste plongée dans une profonde léthargie. Une situation qui attriste Christophe Birot, l’actuel maire d’Hourtin. Ancien officier de la marine, il avait participé au désarmement du site.

En novembre 1998, Alain Bouret, le capitaine de vaisseau chargé de fermer le CFM, déclarait dans les colonnes de « Sud Ouest » : « L’idéal pour moi serait que le 30 juin 2000, je ferme la base et que je donne la clé au repreneur. » À la même période, dans ce dossier, c’est le colonel Billoré, responsable de la Mission pour la réalisation des actifs immobiliers du ministère de la Défense, qui avait sans doute été le plus « visionnaire ». L’officier relevait que « ce serait une affaire difficile à traiter du fait même de sa situation géographique pas évidente, car hormis la mer… c’est un peu enclavé ». Et de conclure : « Je suis modérément optimiste. »

Au bord du lac, la base avait pourtant de quoi attirer sur un plan touristique et immobilier. De nombreux professionnels, comme Pierre et Vacances, Accor, le Club Méditerranée, la Fédération naturiste ont dépêché des représentants sur les lieux, mais sans donner suite.

En mai 1999, juste avant que les grilles du CFM ne soient cadenassées, la première grosse désillusion est venue avec le renoncement de la Fédération de rugby de créer à Hourtin le « Clairefontaine » de l’Ovalie.

Trois ans plus tard, une autre petite « bombe » fera trembler les mêmes grilles de cette base engourdie. Jean-Jacques Clavet, alors maire d’Hourtin, empêchera le préfet Yves Henry de prospecter le site à la demande d’Élisabeth Guigou, ministre de l’Emploi et de la Solidarité, pour y installer « un méga centre d’accueil des demandeurs d’asile ». Face à une centaine de personnes très remontées, la délégation interministérielle devra se contenter d’une réunion à la mairie. Le message lancé au préfet : « Ce que l’on veut, ce ne sont pas des réfugiés, ce sont des touristes. Retournez d’où vous venez ! »

Au final, l’ex-CFM aura bien trouvé un repreneur privé. En 2004, un comité de pilotage supervisé par la préfecture donne le feu vert au promoteur belge Robelco. Il rachètera le site pour un peu plus de 4 millions d’euros. Son projet prévoyait l’ouverture de commerces, d’hôtels, de résidences de tourisme, de logements, et la création d’un port de 590 anneaux.

L’ensemble s’inscrivait dans une démarche de « développement durable ». Il s’agissait, à partir d’un cahier des charges imposé par l’État, de réhabiliter une bonne partie des bâtiments existants et d’éviter toute nouvelle urbanisation. La base est posée au bord du lac. La loi littoral s’applique et impose ses contraintes aux constructions.

À partir de l’annonce du projet Robelco, une intense bataille politique sera livrée au sein de la Communauté de communes des Lacs Médocains (Carcans, Hourtin, Lacanau). Henri Sabarot, le maire de Carcans-Maubuisson, ne veut pas d’un port au CFM. Il oppose à Jean-Jacques Clavet, le maire d’Hourtin, la protection de l’environnement. Le nombre d’anneaux sera ramené à 330 et le maire de Carcans finira par céder. Sans doute un message de l’État aura fait son effet.

Alors que les permis d’aménager du projet terrestre et de la halte nautique sont signés fin 2009, deux associations de défense de l’environnement, Vive la forêt et l’AEDCM (Association pour l’environnement et la défense de Carcans-Maubuisson), déposeront un recours pour obtenir l’annulation de la réalisation du port.

Une claque pour le promoteur qui n’entend pas renoncer à cette partie du projet. Le 23 juillet dernier, alors que Robelco avait fait appel, le tribunal n’a pas conclu à l’annulation du permis. Aujourd’hui, le port est réalisable.

Pour autant, Christophe Birot, qui est en contact régulier avec Johannes Lisman, le PDG du groupe Robelco (1), n’est pas optimiste. « Lisman est partagé entre l’idée de revendre l’ex-CFM ou d’élaborer un nouveau projet sur le site. » L’édile d’aborder aussi le volet financier : « Le projet initial, c’était un investissement de 100 millions d’euros. Aujourd’hui, les partenaires financiers manquent. Et fin 2013, la validité des permis s’arrête. Il faudra alors repartir à zéro. »

Après bien des déboires et dans une conjoncture minée par la crise économique, les neuf prochains mois pourraient bien être décisifs pour l’ancien CFM.

(1) Malgré nos sollicitations, Johannes Lisman n’a pu être joint.

Extrait du Sud Ouest

_________________
http://forumdumedoc.lebonforum.com/
Page facebook:Forum du Médoc
Groupe facebook:Macau et ses voisins
Page facebook: Macau et ses voisins
avatar
Admin
Admin

Messages : 3270
Réputation : 27
Date d'inscription : 31/08/2012
Localisation : Macau

http://www.leforumdumedoc.com

Revenir en haut Aller en bas

Projet de complexe de vacances a l ancien CFM Contaut a Hourtin

Message  Admin le Sam 5 Jan 2013 - 17:02

J avais entendu il y a de ça quelques années (2 ou 3 ans ) qu il y avait un projet d un gros complexe de vacances a l ancien CFM Contaut a Hourtin sur le bord du Lac
L été dernier ,j avais été surpris en passant devant que malheureusement pas grand chose n ai évolué a part quelques panneaux de permis de construire ou de démolition
Apres quelques recherches sur internet ,je fais appel a votre aide car je n ai ou pas su trouver des infos sur ce projet

J attend de vos nouvelles !


_________________
http://forumdumedoc.lebonforum.com/
Page facebook:Forum du Médoc
Groupe facebook:Macau et ses voisins
Page facebook: Macau et ses voisins
avatar
Admin
Admin

Messages : 3270
Réputation : 27
Date d'inscription : 31/08/2012
Localisation : Macau

http://www.leforumdumedoc.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Projet de complexe de vacances a l ancien CFM Contaut a Hourtin

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum