Nouveau cap pour le vieux port aux huîtres du Verdon-sur-Mer

Aller en bas

Nouveau cap pour le vieux port aux huîtres du Verdon-sur-Mer Empty Nouveau cap pour le vieux port aux huîtres du Verdon-sur-Mer

Message  Admin le Mar 26 Mai 2015 - 20:21

L'un de mes endroits préféré du Médoc ou je vous ai partagé quelques photos durant mes divers reportages photos
Son calme en période hivernale est très agréable et sa vive activité en saison estivale en fait, avec le charme des cabanes de pêcheurs et son canal, un endroit original et fantastique, dont ses couleurs différentes selon les saisons et ses personnes qui vont vivrent ce lieu en font un petit coin de paradis
Retrouvez un de mes reportage ICI

Je vous partage cet article Sud Ouest qui vous en dira plus sur ce lieu et que son évolution se fait dans les meilleures conditions possible



La municipalité du Verdon travaille à redonner vie à son ancien petit port ostréicole. Une vocation touristique a été ciblée. Les locaux se réapproprient le site.

Nouveau cap pour le vieux port aux huîtres du Verdon-sur-Mer 19311210
La présence d’une guinguette, active d’avril à septembre, anime les soirées du petit port ostréicole du Verdon.
© PHOTO JULIEN LESTAGE



A la belle époque, le petit port aux huîtres du Verdon, avec ses cabanes de pêcheur et sa vue typique sur le clocher d'église, relié à l'estuaire par un chenal de 2 km, grouillait de monde.

« Il faut remonter aux années 1960. C'était le cœur du village. Les ostréiculteurs ne vendaient pas au détail. Ils traitaient directement avec les professionnels. Les huîtres du Médoc partaient surtout vers Marennes », raconte un autochtone, croisé sur lieux.

Chez Pibalou fait un carton
Hors période « de haute saison touristique », c’est Pibalou qui fait l’animation sur le vieux port aux huîtres du Verdon. « Si vous voulez voir des locaux, c’est chez nous qu’il faut venir », résume Mymy.

Elle tient le restaurant avec Jean-Luc Debureaux, son compagnon. Leur petite terrasse, ouverte de mi-avril à mi-septembre, donne sur le chenal. À la carte, des produits frais. L’occasion de déguster un bon bar de ligne. Les huîtres affinées dans le Médoc figurent aussi au menu. D’ailleurs, le couple ouvrira, dès cet été, l’Annexe, une cabane dédiée à cette nouvelle production locale. Jean-Christophe et Mimi se sont installés au vieux port en 2009-2010. « Nous sommes du Verdon. Nous faisions les marchés. Le vieux port aux huîtres, on y pensait. Nous nous sommes lancés. Il faut venir un soir, lorsque tout le monde chante Les Lacs du Connemara ! » glisse Mymy.

À cette activité, la pollution au cadmium de l'estuaire aura mis un brutal coup d'arrêt. C'était au début des années 1970. Et ce qui devient un vieux port est plus ou moins laissé à l'abandon. Mais les vestiges de l'époque faste se réveillent. Depuis le début des années 2000, Jacques Bidalun, le maire et son équipe municipale, travaillent à lui redonner vie. Très typique, le site trouve une nouvelle vocation. Elle sera touristique.

Un village artisanal
L'idée de la municipalité est d'en faire un « un pôle culturel et un village d'artistes sur le port ».
Dans les cabanes rafraîchies sont installées des peintres, sculpteurs, photographes…

La traditionnelle guinguette est aussi de la partie. Au pied du chenal, il est possible de se restaurer dans un cadre exceptionnel.

Au fil des années, la municipalité programme des investissements. Une enveloppe de 100 000 euros, subventionnée à hauteur de 10 % par la CdC Pointe du Médoc, aura permis la remise à neuf du vieux port : eau, électricité, assainissement, sonorisation, éclairage, etc.

Les élus veillent à ce que l'endroit ne devienne pas « une galerie commerciale ». La municipalité a d'ailleurs la main sur l'attribution des cabanes.

Lors du dernier conseil municipal, Jacques Bidalun a rappelé « qu'aucune cession de particulier à particulier n'est possible ». Et les commerçants désireux de développer une activité ne peuvent bénéficier que d'un bail précaire.

Huîtres médocaines et soirées musette
Aujourd'hui, sur site, la municipalité poursuit ses aménagements. Elle vient de faire la demande d'une subvention au Conseil départemental et au Syndicat mixte pour le développement durable de l'estuaire de la Gironde.

Une somme de 27 000 euros qui doit permettre de réaliser des travaux de voirie et la construction d'une cabane pour le comité des fêtes. On évoque une piste de danse pour des soirées musettes.

Des travaux scientifiques ont permis d'autoriser l'affinage des huîtres sur le secteur de la pointe du Médoc.
Enfin, une bonne nouvelle est arrivée l'année dernière. Des travaux scientifiques ont permis d'autoriser l'affinage des huîtres sur le secteur de la pointe du Médoc.

Cet été, une guinguette appelée l'Annexe proposera un produit que tout le monde attend. Le vieux port aux huîtres retrouvera un certain goût appelé « espoir ».

Article Sud Ouest du 26 Mai 2015

www.sudouest.fr

_________________
http://forumdumedoc.lebonforum.com/
Page facebook:Forum du Médoc
Groupe facebook:Macau et ses voisins
Page facebook: Macau et ses voisins
Admin
Admin
Admin

Messages : 3270
Réputation : 27
Date d'inscription : 31/08/2012
Localisation : Macau

http://www.leforumdumedoc.com

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum