Financement participatif : La ferme de l'Ancien : des légumes Médocains

Aller en bas

Financement participatif : La ferme de l'Ancien : des légumes Médocains Empty Re: Financement participatif : La ferme de l'Ancien : des légumes Médocains

Message  coco de macau le Sam 22 Nov 2014 - 11:55

merci Xavier pour l'adresse et la page FB

coco de macau
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Financement participatif : La ferme de l'Ancien : des légumes Médocains Empty Re: Financement participatif : La ferme de l'Ancien : des légumes Médocains

Message  xavier33 le Dim 16 Nov 2014 - 9:57

Bonjour Coco

Voilà l'adresse :

136 Lieu Dit Binens
La Ferme De L Ancien
33930 VENDAYS MONTALIVET

Pour les cueillettes, il y en a organisé , tu trouveras les dates sur leurs page Facebook ( le lien est sur l'article un peu plus haut )
xavier33
xavier33

Messages : 145
Réputation : 9
Date d'inscription : 07/10/2012

Revenir en haut Aller en bas

Financement participatif : La ferme de l'Ancien : des légumes Médocains Empty Re: Financement participatif : La ferme de l'Ancien : des légumes Médocains

Message  coco de macau le Sam 15 Nov 2014 - 17:51

Ou se trouve cette ferme ? Peut on aller directement chez eux acheter des légumes ?

Merci d'avance pour la réponse

coco de macau
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Financement participatif : La ferme de l'Ancien : des légumes Médocains Empty Re: Financement participatif : La ferme de l'Ancien : des légumes Médocains

Message  Admin le Jeu 13 Nov 2014 - 21:41

Il y a six mois Julien Dupuy et Pauline Lassimouillas ont créé La Ferme de l’ancien. Leur objectif : proposer des légumes de saison « de la terre à l’assiette ».

Financement participatif : La ferme de l'Ancien : des légumes Médocains 17310810
Pauline et Julien, résolus à cultiver dans le respect de l’environnement.
© PHOTO PHOTO K.E.


«Les gens ne se rendent plus compte qu'il y a des légumes d'hiver et des légumes d'été » regrettent Pauline Lassimouillas et Julien Dupuy. » À l'origine du projet de La Ferme de l'ancien de Vendays-Montalivet, ils ont décidé de planter sur un peu plus d'un hectare les graines de ce qui est en train de devenir, selon Pauline, « un espace où l'équilibre entre les cultures et le respect des saisons est primordial et où le consommateur vient lui-même chercher ses légumes là où ils poussent ».

Chez eux, l'idée de devenir maraîcher est en germe depuis plusieurs années. « Nous avions l'envie depuis un petit moment d'implanter davantage d'autonomie dans notre façon de vivre », explique Pauline. Alors, quand l'occasion d'obtenir un terrain s'est présentée il y a quelques mois, ils n'ont pas hésité. « C'était maintenant ou jamais », assure la jeune femme.

Les formalités administratives remplies en avril dernier, une montagne de travaux s'est dressée devant eux. « Il nous a fallu un mois et demi pour tout nettoyer à la faux et à la débroussailleuse », explique Julien Dupuy. Ensuite, les deux maraîchers ont pu démarrer au mois de juin les plantations avec, à l'esprit, l'idée que cette première année était une année test. « On était un peu dans le flou mais, au moins, ça nous a permis de partir sur de bonnes bases » précise la jeune femme.

De très bonnes bases même puisque le bouche à oreille aidant, les légumes de l'été sont partis à toute allure. « Quand on avait une récolte, on passait un coup de fil à droite à gauche et, en deux heures, tout était parti » se réjouit le couple.

Fidèle à leur philosophie d'autosuffisance, les deux maraîchers sont très prudents quant à leur utilisation de l'eau. Tout est mis en œuvre pour éviter le gaspillage : « Nous arrosons tout à l'arrosoir, ce n'est pas toujours facile mais, au moins, cela nous permet de quantifier nos besoins », explique Julien Dupuy. Même chose pour le traitement des plants malades : ils utilisent des remèdes de grand-mère, quitte parfois à essuyer des pertes. « En une nuit, nous avons perdu 30 pieds de concombres », regrette Pauline.

Autre problème pour les deux maraîchers, les visites de chevreuils sur leur exploitation. Un mal qu'ils espèrent pouvoir stopper en installant une clôture électrique autour de leurs parcelles. Pour financer cette clôture mais aussi pour accélérer le développement de leur ferme, ils ont mis en place il y a quelques jours une campagne de financement participatif sur Internet. En échange d'une participation financière, les deux maraîchers vont remettre des bons pour venir chercher des légumes à la ferme « On sent un vrai engouement autour de ce projet. Je croise les doigts pour qu'on atteigne notre objectif », espère Pauline.

Avec le long terme pour horizon, les deux maraîchers préparent dès maintenant les prochaines saisons. À court terme, ils s'apprêtent à participer au marché du dimanche de Vendays-Montalivet. Quant aux grandes surfaces, « pas question pour nous de travailler avec les supermarchés ».

Article Sud Ouest du 10/11/2014


Lien externe :
www.sudouest.fr

_________________
http://forumdumedoc.lebonforum.com/
Page facebook:Forum du Médoc
Groupe facebook:Macau et ses voisins
Page facebook: Macau et ses voisins
Admin
Admin
Admin

Messages : 3270
Réputation : 27
Date d'inscription : 31/08/2012
Localisation : Macau

http://www.leforumdumedoc.com

Revenir en haut Aller en bas

Financement participatif : La ferme de l'Ancien : des légumes Médocains Empty Financement participatif : La ferme de l'Ancien : des légumes Médocains

Message  Admin le Ven 24 Oct 2014 - 20:40

La Ferme de l'ancien à Vendays-Montalivet

Un havre de paix, un lieu où l'on met les mains dans la terre, où l'on court aprés les poules, où l'on prend le temps de vivre et travailler au rythme des saisons.

Respirez... Vous sentez ? C'est l'odeur de la terre aprés la pluie, quand le soleil se lève timidement...

Ici, tout est cultivé dans le respect de la terre : pas de pesticide ni d'engrais chimique, mais plutôt des décoctions d'ail, du purin d'ortie, des engrais verts, du bon fumier de l'éleveur d'à côté...

L'histoire:

Après pas loin de 10 ans de vie active pour Julien et des études supérieures pour Pauline, ainsi que quelques années dans le milieu du commerce, ont souhaité changer de vie. Julien et Pauline veulent réaliser leur rêve : travailler pour eux et tous les gens qui ont a coeur de consommer des produits sains et de proximité, dans le respect et l'amour de la terre. En 2013, ils décident de se lancer et de vivre l'aventure de l'entrepreneuriat.

L'été 2014 a été synonyme de leur première récolte. Plus de 400 pieds de variétés diverses avec un potager d'une surface qui s'est trés vite avéré... Trop petite ! L'enthousiasme et la demande suscitée par leur projet leur a trés vite démontré qu'il leur fallait plus de terres. D'ors et déjà, ils préparent l'année 2015 grâce à l'acquisition en cours de nouvelles parcelles.

La saison prochaine, la ferme de l'Ancien aura un espace de culture de plus de 7 000 m² en variétés potagères ainsi que 1 000 m² d'herbes aromatiques, de petits fruits et de fleurs.

Le Projet:

leur démarche est celle d'une installation sans crédit bancaire. Jusqu'à présent, beaucoup de récup', de débrouille, de troc, de débarassage de chantier, la totalité de leurs économies ainsi que de la love-money généreusement offerte par leurs proches qui leur a permis d'avancer. Pauline et julien creusent et construisent tout tous les deux, bien souvent après voir démonté de nombreuses palettes au préalable ! Pour l'année prochaine, l'achat d'une plus grosse parcelle engendre forcement de plus gros investissements et c'est là que vous intervenez.

Vos dons, quels qu'ils soient, va permettre de continuer à monter ce projet. Grâce à vous, certains travaux  seront facilités, comme la création de fossés, permettre d'être à 100% sur d'autres tâches. Vous allez notamment leur permettre d'électrifier la plus grande parcelle pour que les chevreuils ne grignotent pas leur travail !

A quoi va servir le financement ?

Une partie du matériel d'irrigation sur la nouvelle parcelle : 500 €
Location d'une mini-pelle, sur 2 jours, pour creuser les fossés de la nouvelle parcelle : 400€
Installation d'une clôture électrique pour protéger les plantations des chevreuils : 300 €
Une partie des graines pour la saison 2015 (graines non hybrides, fleurs méliféres, herbes aromatiques, plantes médicinales, semences potagères) : 280 €
Une vingtaine de poules pondeuses (le parc est prêt !) : 240 €
Une balance homologuée : 180 €
Divers contenants (poches en plastique biodégradable et poches en papier kraft) : 100 €
Soit un total de 2 000 €


Vous voulez plus d'informations ou simplement participer à ce projet ? : Cliquez ICI



_________________
http://forumdumedoc.lebonforum.com/
Page facebook:Forum du Médoc
Groupe facebook:Macau et ses voisins
Page facebook: Macau et ses voisins
Admin
Admin
Admin

Messages : 3270
Réputation : 27
Date d'inscription : 31/08/2012
Localisation : Macau

http://www.leforumdumedoc.com

Revenir en haut Aller en bas

Financement participatif : La ferme de l'Ancien : des légumes Médocains Empty Re: Financement participatif : La ferme de l'Ancien : des légumes Médocains

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum