Verdon sur Mer: les bunkers livrent leurs secrets

Aller en bas

Verdon sur Mer: les bunkers livrent leurs secrets

Message  Admin le Dim 17 Aoû 2014 - 20:48

Les fortifications du Mur de l’Atlantique sont ouverts à la visite .


Visite du site d’Arros, au Verdon-sur-Mer, qui comprend 20 bunkers et 15 baraquements.
© PHOTO PHOTO T. S.


Cette année, l'heure est aux commémorations des soi-xante-dix ans du Débarquement, l'occasion d'évoquer les bunkers, ces monstres de béton qui balisent notre littoral, vestiges d'un douloureux épisode de la Seconde Guerre mondiale.

1 Le terme de blockhaus est inexact

C'est pourtant le mot souvent employé pour désigner les édifices du Mur de l'Atlantique. Linguistiquement, un « blockhaus » est une construction en bois. Les connaisseurs parlent davantage de bunkers (abris, soutes à munitions…) et de casemates, qui accueillaient l'artillerie.

2 Prévus pour durer 1 000 ans

Le Mur de l'Atlantique a été conçu et réalisé par l'organisation Todt, une agence gouvernementale allemande, pour perdurer un millénaire. Sur une revue de propagande de l'époque, on n'hésite pas à présenter le projet dans la droite lignée des forteresses de Vauban.

3 Cinéma, musique et jeux de dames

En arrière du site des Arros, au Verdon-sur-Mer, on trouve le « bunker village ». Il y avait une infirmerie, l'intendance et un cinéma d'une capacité de 120 places. L'ouvrage en bois n'a pas survécu.

Les soldats pouvaient également se distraire grâce à un accordéoniste. Dans plusieurs bunkers, on a également pu trouver un harmonica, des pièces de dames ou des dés.

4 Ils communiquent par un tuyau

Certains abris sont équipés d'un « tobrouk », une mitrailleuse pivotant à 360 degrés. Un système ramené par Rommel du front libyen. Pour communiquer avec l'arrière de l'abri, la mitrailleuse utilisait un système acoustique en forme de tuyau. Sinon, les différentes positions étaient reliées par téléphone ou radio.

5 Après la guerre, certains y habitent

Jusque dans les années 1950, des locaux s'installent dans les bunkers de manière provisoire. Au Verdon notamment, où des traces de carrelage ont été retrouvées dans certaines soutes.

Par la suite, les bunkers deviendront des lieux de passage pour les vagabonds, voire des lieux de fêtes sauvages. Gérés par l'Office national des forêts (ONF), ils sont en grande majorité la propriété de l'État.
Article Sud Ouest du 17/08/2014 Thibault Seurin


Liens externes:
www.sudouest.fr
www.onf.fr
www.tourisme-leverdon.com
www.ville-verdon.org

_________________
http://forumdumedoc.lebonforum.com/
Page facebook:Forum du Médoc
Groupe facebook:Macau et ses voisins
Page facebook: Macau et ses voisins
avatar
Admin
Admin

Messages : 3270
Réputation : 27
Date d'inscription : 31/08/2012
Localisation : Macau

http://www.leforumdumedoc.com

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum